Historique



Pierre GROS

Né en 1990

Après des études d’ingénieur et une première expérience professionnelle à Paris, sa passion du vin et la longue histoire familiale le conduisent à reprendre des études dans le domaine oenologique. En 2016 il obtient un Brevet de Technicien Supérieur en viticulture et œnologie et commence à assister son père Michel pour les vendanges et les vinifications, afin qu’il lui transmette le savoir acquis au cours de sa longue carrière.

En 2019, Pierre quitte son poste d’ingénieur pour se consacrer totalement au domaine familial. Il s’engage alors une passation en douceur entre père et fils. Pierre met tout en œuvre pour assurer la continuité et la régularité de la qualité des vins du domaine. Convaincu que le travail de la vigne et de son terroir sont primordiaux pour produire de grands vins, il met l’accent sur la connaissance et le travail du sol, tout en insistant sur un travail méticuleux de la vigne tout au long de l’année.


Michel GROS

Né en 1956

En 1975, à la fin de ses études à l’école de viticulture de Beaune, Michel GROS commence à travailler avec son père Jean, sur le domaine familial.

En 1978, tout en poursuivant sa collaboration avec son père Jean GROS, il pose la première pierre de son propre domaine, le domaine Michel GROS, avec 2 ha de BOURGOGNE HAUTES COTES DE NUITS issus des vignes paternelles. C’est donc en 1979 que naît son premier millésime.

 Au fil des ans, le domaine s’étend dans les Hautes-Côtes par de nouvelles plantations sur des coteaux abandonnés depuis la crise phylloxérique et par l’achat de quelques parcelles dans la Côte :  VOSNE ROMANÉE Aux Réas en 1990; plusieurs parcelles sur CHAMBOLLE MUSIGNY en 1993 puis 1996;  MOREY SAINT DENIS En La Rue de Vergy en 1995.

En 1995, lorsque Jean GROS prend sa retraite et partage son domaine, Michel, qui a dirigé l’exploitation du domaine JEAN GROS conjointement au sien, reçoit dans sa part :

le CLOS DES RÉAS, seul premier Cru en Monopole de Vosne Romanée, deux parcelles de NUITS SAINT GEORGES, une parcelle de VOSNE ROMANÉE une parcelle de BOURGOGNE

En 1997, la famille ÉCARD confie à Michel son domaine de 3,50 ha situé sur Vosne-Romanée et Nuits-Saint-Georges, puis en 2008, une parcelle de 2,5 ha dans les Hautes-Côtes de Nuits. L’ensemble ainsi constitué couvre aujourd’hui 23 ha.


Jean Gros

1927-2016

Jean GROS avait reçu dans sa part 4 ha de vignes, dont le CLOS DES REAS, 0,5 ha de Richebourg et 0,5 ha de VOSNE ROMANEE. Il étend ensuite largement son domaine, le Domaine JEAN GROS, par des achats de vignes comme par exemple le CLOS VOUGEOT en 1967, qu’il achète au nom de son fils Michel pour ses 11 ans.

Mais c’est surtout par le remembrement et la replantation de terres en friche sur VOSNE ROMANÉE, NUITS SAINT GEORGES, dans les appellations BOURGOGNE et dans les HAUTES CÔTES DE NUITS, sur la commune d’ Arcenant, qu’il agrandit son domaine.

Jean GROS, esprit original et novateur, a été un fervent partisan des vignes hautes et larges qui sont aujourd’hui encore présentes dans les HAUTES CÔTES DE NUITS, où elles ont été massivement adoptées. Il fut également un adepte enthousiaste de la mécanisation et contribua à l’adaptation et à la mise au point de nombreux matériels et techniques.

Après les vendanges 1995, Jean GROS prend sa retraite et partage son domaine (GFA Jean GROS) entre ses trois enfants : Michel, qui a dirigé l’exploitation de ce domaine conjointement au sien jusqu’à cette date, Anne-Françoise, mariée à François PARENT, qui a créé dès 1988 le domaine A.F GROS à Pommard; Bernard, gérant du domaine GROS FRERE ET SOEUR, où il travaille depuis 1980.


Louis Gros

1893-1951

Louis GROS poursuit le travail entrepris par son père sous le nom de Domaine LOUIS GROS puis de Domaine LOUIS GROS & FILS.

Il meurt en 1951 en laissant à ses 4 enfants (Jean, Gustave, François et Colette) le soin d’exploiter en indivision, le domaine. En 1963, ils partagèrent le domaine :

Gustave et Colette unirent leurs parts pour constituer le Domaine GROS FRÈRE ET SŒUR, aujourd’hui géré par Bernard GROS, leur neveu, frère de Michel.

Jean et François travaillèrent ensemble dans la société GROS PÈRE ET FILS jusqu’en 1973, puis se séparèrent pour constituer chacun leur propre exploitation.


Jules Gros

1832-1930

Jules GROS épouse Melle RENAUDOT et exploite alors ses vignes sous le nom de Domaine GROS-RENAUDOT.

En 1920, Jules GROS achète deux parcelles dans le Clos Vougeot, à la vente des biens de Léonce BOCQUET. Ces deux parcelles  sont destinées à son fils Louis, seul de ses deux enfants rentré vivant  de la Grande Guerre et gravement mutilé.

Quelques années plus tard, il achète Les Grands Échézeaux et travaille toute sa vie au remembrement d’une parcelle de 3 ha dans les Échézeaux, au lieu-dit «  les Loächausses ».


Louis-Gustave Gros

1831-1904

Louis-Gustave, l’un des deux fils d’Alphonse, succède à son père puis épouse Mademoiselle GUENAUD.

Il commercialise alors ses vins sous le nom de Domaine GROS-GUENAUD. Il fut l’un des premiers vignerons de la Côte à embouteiller son vin pour la vente directe au particulier.

En 1882, il achète 2 ha de Richebourg, exploités aujourd’hui par les 3 autres domaines familiaux.


Alphonse Gros

1804-1884

Tout commence avec Alphonse GROS.

Né en 1804 à Chaux, (petit village des Hautes-Côtes de Nuits situé à 2 km au-dessus de Nuits-Saint-Georges), Alphonse GROS épouse une demoiselle LATOUR et s’installe en 1830 à Vosne-Romanée.

Dans cette commune, dont le nom deviendra une des appellations viticoles les plus connues au monde, Alphonse GROS achète une maison dont une partie est aujourd’hui la demeure de Jean GROS, au n° 3 de la rue des Communes.

Cette maison fut, pendant la révolution de 1789, le refuge de Dom TROUVÉ, alors supérieur de l’abbaye de Cîteaux.

En 1860, Alphonse achète la parcelle du CLOS DES REAS qui est aujourd’hui exploitée intégralement par Michel GROS.