Notes et Distinctions

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Fruits noirs mûrs au nez. Fruit abondant en bouche. Tanins doux. Énergique. Beaucoup de fruits dans ce vin. Très bon Bourgogne avec beaucoup de chair. Il a moins souffert de la sécheresse car le sol est plus profond, avec plus d'humidité

 

Wine Spectator, Février 2019 : 91 points. Il  a un léger nez végétal ici, mais les fruits juteux de cerises et de cassis font plus que compenser. Dans l'ensemble, vin équilibré, élégant et long en finale. À boire dès maintenant et d'ici 2023.

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Ceci est un assemblage. Fûts de 3ème vin utilisés. Fruits rouges. Juteux et rouge. Tanins doux et frais. Il est facile et éclatant. Une touche amère à la fin ... ce qui lui convient bien.

Wine Spectator, Février 2019 : Les arômes et les saveurs de graphite, de cerise, de terre et de fumée légère annoncent ce rouge tendu qui offre une touche de feuille de tabac sur la finale ferme. À boire dès maintenant et d'ici 2023.

Guide Hachette des Vins 2018 : 1 étoile

Jancis Robinson, 7 Janvier 2017 : 16 points. Échantillon sur fût. Cerise claire. Fruits rouges bien présents avec un soupçon de clou de girofle. Sec mais alléchant. Tanins fins, fruits zestés. A boire entre 2018-2023

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Celui-ci est d'une sélection parcellaire. “Même géologie que la montagne de Corton. La période jurassique est l'Oxfordien. Concentration très expressive de fruits rouges. Epicé aussi au nez. Je trouve le chêne un peu présent, mais le vin a la substance pour le supporter. C'est un Hautes-Côtes beaucoup plus concentré. Plus de tanins et beaucoup plus sévère. Il y a une minéralité fraîche et sableuse en fin de bouche. Il est assez strict, beaucoup de fruits en-dessous. Umm - il a besoin d'attendre  ... plusieurs années.  Il sera bon..mais les gens vont-ils attendre un Hautes Côtes. Si vous vous intéressez à lui, vous devriez. Hautes-Côtes performants. À partir de 2020

Wine Spectator, Février 2019 : 90 points. Des parfums de poivre noir, de cerise pure et de cassis se marient aux saveurs de petits fruits, d'épices et de minéraux. Ferme, mais équilibré et juteux, avec un arrière-goût persistant. À boire dès maintenant et d'ici 2023.

Gilbert & Gaillard : 90 / 100. Robe rubis légère. Nez fin, bien ouvert associant petits fruits rouges mûrs (framboise, groseille confiturées), subtiles notes d'épices douces. Matière légère, joli gras que balance une fraîcheur gourmande. Présent et aérien à la fois.

SommelierS International N°161 - Automne 2018 :  Rubis clair, petits fruits rouges dominants (cerise, framboise). Épices exotiques avec des notes mentholées. Légèrement toasté. Bouche souple et gouleyante, avec des tanins soyeux et une pointe d'amertume. Une bonne fraîcheur. Vin de plaisir qui peut se boire dès maintenant.

Jancis Robinson, 7  Janvier 2017 : 16 points. Échantillon sur fût. Cerise moyennement mûre puis,  doucement, viande charnue. Un peu ferme en bouche mais assurément frais et acidulé. Persistant aussi, grâce à la fraîcheur. Tanins doux - l'acidité fait  la structure. A boire entre 2019-2025

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Il est plus compact au nez. Une note de fer. L'attaque accroche et est profonde. Une bouche droite, dense et compacte. Concentré. Puissant. (Et c’est simplement  une appellation village).  Chocolat amer et fraîcheur minérale noire à la fin. Tanins abondants, mûrs mais fermes. A besoin de vieillir. Score 82. «Cette année, les Chaliots ont besoin d'au moins 10 ans, explique Michel, et dans ce millésime, ils pourraient durer 20 ans dans ma cave.» À partir de 2020

Wine Spectator, Février 2019 : 93 points. Les arômes et les saveurs de cerise macérée sont intenses, entourés de notes de terre, de minéraux et d’épices. Dense et charnu, ce vin offre également une acidité vibrante. La finale costaude nécessitera un peu de temps pour s'intégrer, mais elle montre un beau potentiel. Meilleur de 2022 à 2043.

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Parfumé, une note de rose musquée. Souple au palais. Quelques notes épicées en bouche aussi. Séduisant, "doux", dodu et généreux. Très parfumé. Il a un corps tout en courbes. La structure est enveloppée de fruits mûrs. Un très bon vin d'appation village ... avec une finale parfumée. Excellent. Score 82.

Wine Spectator, Février 2019 : 92 points.  A boire entre  2021 et 2036

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Il est un peu sauvage et floral au nez. Fraises des bois et garrigue. Soyeux, doux et juteux en bouche. Tout simplement délicieux. Fruits et fleurs somptueux. "Léger, soyeux, texturé, tanins fins, bouche droite. Minéralité vive en finale ... finale salée. Un de mes vins d'appellation village préférés du millésime (et je suis à la fin de mon marathon de dégustations). C'est le vin de village comme je l'aime. Score 82. À partir de 2019

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Riche en fruits noirs. Profond et juteux. Beaucoup de substance. Corsé. Il est plein et riche avec une exubérance de fruits et une grande quantité de tanins, mais des tanins  lisses et épais avec une rudesse appétissante de NSG. Il a beaucoup de profondeur et un peu d'épaule avec ce fruit mûr. Score 18,35 (ou 91). À partir de 2025

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Un nez de fruits rouges plutôt élégant. Le chêne neuf est d'abord plus apparent en bouche. Il est riche et séduisant en attaque. En milieu de bouche, il présente des notes plus florales. Ce n'est pas trop imposant; il y a une élégance ici. Fruit mûr avec un bon équilibre ... juste assez d'acidité pour équilibrer. Vraiment aromatique ... vignoble ou chêne je ne suis pas sûre, mais sur une très belle longueur en finale. Score 19,1 (ou 95,5)

Wine Spectator, Février 2019 : 94 points. Joli vin, avec aussi beaucoup de structure pour soutenir les saveurs de rose, de cerise, de cassis et d’épices. Linéaire et dynamique, avec un arrière-goût persistant évoquant des accents floraux, minéraux et épicés. Meilleur de 2021 à 2042.

Jancis Robinson, 7 Janvier 2017: 17 points. Échantillon sur fût. Cerise. Délicieusement parfumé avec des fruits rouges et une touche d'épice. Arôme tout à fait séduisant de cerise rouge intense. En bouche aussi, il est délicieux - tellement de fruits vifs, juste ce qu'il faut de tanins fins et de fraîcheur pour équilibrer. Tant de plaisir dans un vin jeune, avec le chêne bien intégré. A boire 2020-2030

 

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Fait face à l'Est. Grande acidité provenant de la combe. La maturité est toujours plus tardive de 3 jours qu'aux  Reas. Il a du fruit pourpre, violet (MLF finie depuis 3 semaines). Il est mûr et tendu. Juteux et énergique. Beaucoup de tanins mûrs. Les tanins ont une morsure vraiment épicée. Les Brulées sont mûres et énergiques. Sautille en finale. Score 18,45 (ou 92). À partir de 2025

Wine Spectator, Février 2019 : 95 points. Intense, mais avec finesse et détail, ce vin est sophistiqué, complexe et séduisant. Les saveurs de cerise et de fraise, d'épices minérales et d'épices de chêne se mêlent sur un cadre élégant, tandis qu'une structure subtile mais solide soutient l'équilibre. Reste persistant du début à la fin. A boire de 2022 à 2047.

International Wine Challenge 2017 : Vin attrayant et charnu de couleur profonde. Cuir et clous de girofle. Médaille d'argent

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Il est très sombre (toujours). Il est riche et droit. Beaucoup de tanins et de matière dans ce Chambolle. Il est puissant et mûr; beaucoup de structure et de richesse des tanins. Intense et long en finale. Super concentration de fruits. C'est un vin puissant avec une finale très minérale et une grande vigueur ... très frais et salé. C'est un autre vin à garder. Il sera mieux dans dix ans. Ce n’est pas un village «typique» de Chambolle. Excellent. Score 83. à partir de 2021

Wine Spectator, Février 2019 : 93 points. Vif, aux arômes de violette, de cassis, de mûre et de la minéralité, ce vin est harmonieux et expressif et se prolonge agréablement en finale. Meilleur de 2021 à 2035.

Bourgogne Aujourd'hui N°140, Avril-Mai 2018 : 17 points. Arômes flatteurs de fruits rouges et noirs bien mûrs. Bouche grasse, tendre, gourmande et bien équilibrée.

International Wine Challenge 2017 : Jeune, puissant et concentré, avec des fruits rouges crémeux et noirs, et du chêne grillé. Délicieux! Médaille d'argent

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : La cuvée de parcelles du côté de Vosne .... 30 ans en moyenne maintenant, Athées, Bas de Combe, Lavières et Perrière-Noblot (carrière). «Au sommet de la colline, avant le no-mans land, il y a de l'herbe et des roches.» Mûres et fruits de la forêt. Nez sucré et mûr et attrayant, et l'attaque en bouche a des éclats de fruits. Il est juteux avec une bonne présence de tanins. Arrondi, épicé au début, mais devient frais et ferme aussi. Une minéralité sableuse à la fin et une fraîcheur vibrante. Score 81. A partir de 2019

International Wine Challenge 2017 : Bonne couleur rouge translucide avec des arômes de cerises rouges rehaussés d'une touche herbacée. Arômes de chêne intenses. Médaille d'argent

Wine Spectator, Février 2019 : 93 points. Offrant un mélange de graphite, de cerise, de framboise et de fumé, des saveurs épicées, ce vin est complexe et structuré. Un peu décousu maintenant, mais avec tous les composants aux bons endroits, alors laissez lui un peu de temps. Belle longueur. A boire entre 2023 et 2045.

Gilbert & Gaillard : 91 / 100. Belle robe rubis d'intensité moyenne. Nez profond, ciselé, associant framboise, cerise mûres et délicat fond grillé. En bouche une matière mûre, enrobée d'une fraîcheur vivifiante au service des arômes fruités et épicés perçus au nez. Beaucoup de charme.

Guide Hachette des Vins 2018 : 1 étoile

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Winter 2016-2017 : Épicé et une pointe d'agrumes mûrs au nez. Il est mûr en bouche ... épicé, riche et après cet arôme épicé, une sensation plus fraîche avec une adhérence, une tension et une minéralité. J'aime la note froide et pétillante pour équilibrer la richesse et les épices. Michel a eu un peu de contact avec la peau, ce qui a réduit l’acidité (étant donné le potassium) et lui a donné une note épicée.

International Wine Challenge 2017 : Un vin merveilleux de l'un des vignobles les moins reconnus de  Bourgogne. Riche, mûr, cireux et sec,  de noix et de miel. Médaille d'argent

Wine Spectator, Février 2019 :  Grillé et crémeux, avec des arômes de pomme, de pêche et de chêne. Beaucoup de charme et de plaisir, avec une finale moyennement longue. À boire dès maintenant et jusqu'en 2020.

Allen Meadows, Burghound.com, N°67, 3e Trimestre 2017 : Une touche de bois discrète mais pas invisible met en valeur le nez frais et lumineux de poire, d'agrumes et de jolies nuances florales. Les arômes ronds et délicieusement généreux de la bouche séduisent par leur richesse et leur finesse, le tout enveloppé dans une finale relativement sèche dans le contexte du millésime où une pointe de bois apparaît. Il devrait bien se boire lors de sa mise sur le marché. (85-88) / A boire maintenant +

Jancis Robinson, 7 Janvier 2017 : 16 points. Échantillon sur fût. Aromatique comme les Brûlées, mais un peu plus posé et plus mûr. Beau fruit - aromatique et profond sans perte de pureté et de fraîcheur. Long aussi. A boire 2018-2023

Sarah Marsh, The Burgundy Briefing, Hiver 2016-2017 : Svelte au palais. Elégant et fluide. Superbes fruits de mûriers. Il a une harmonie immédiate. Plus doux que les Brulées, tanins souples, bien soutenus. Beaucoup de tanins fins. Profondeur en bouche et longue finale florale légèrement épicée. Il est soyeux et séduisant. 18,7 (ou 93/94). à partir de 2025

International Wine Challenge 2017 : Au nez, saveur légère, élégante, fruit délicatement parfumé à la framboise. Finale soyeuse, sobre et épicée, longueur délicate. Médaille d'argent

Gilbert & Gaillard : 98 / 100. Robe rubis d'intensité moyenne. Nez profond et complexe mariant petits fruits rouges et large palette épicée grillée. En bouche de l'étoffe, de l'ampleur, un style plein, gras, frais, aérien. Encore jeune et promis à un superbe avenir. Grande bouteille.

Guide Hachette des Vins 2018 : 1 étoile

SommelierS International N°161 - Automne 2018 : Rubis, reflets violets. Nez pur et complexe, il allie une belle minéralité à des arômes frais de framboise et de gelée de cassis. Bouche souple et tendre, texture grasse. Une belle définition du terroir.

Wine Spectator, Février 2019 : 94 points. Une attaque fumée aux saveurs de cerise et d'épices et une pointe de notes végétales caractérisent ce vin riche. Ferme et long, avec un écho persistant de fumée et d'épices en finale. A boire de 2023 à 2045.

DOMAINE MICHEL GROS SARL -

7 RUE DES COMMUNES -

21700 VOSNE ROMANEE - FRANCE

TEL  +33 3 80 61 04 69 -

FAX  +33 3 80 61 22 29 -

contact @ domaine-michel-gros.com

1366

900

640

480

420